Intuition et chamanisme

Intuition et chamanisme

Intuition et chamanisme

Source: Revue HOZHO Chamanismes et Médecines de la Terre – No 4 – Automne 2011, www.hozho.ch

Est-ce que tu as toujours fait confiance à ton intuition ?

L’intuition permet d’accéder à un univers merveilleux où la sagesse intelligente est là pour nous aider à donner un sens à la vie. Mais avant de lui faire confiance, il est important d’être aux aguets. Je n’hésite jamais de confronter les messages intuitifs que je reçois afin de m’assurer de la sagesse qui l’anime. J’aime aussi confronter les perceptions intuitives que je capte avec la réalité terrestre. C’est bien beau de faire confiance à un univers subtil mais il faut se rappeler que nous vivons dans une réalité physique.

Je constate que l’intuition est souvent perçue comme une réalité extraordinaire qu’il ne faut pas questionner. Je crois qu’il est dangereux de donner un statut privilégié aux perceptions intuitives. Je compare souvent l’intuition avec l’amitié. Lorsqu’un ami s’exprime et que l’on ne comprend pas ce qu’il veut dire, on n’hésite pas à lui demander des précisions. Il faut faire exactement la même chose avec l’intuition. Je me rassure lorsque les messages intuitifs me surprennent par leurs clartés et leurs cohérences.

C’est ainsi que j’ai appris à faire confiance à mon intuition. Si jamais l’intuition ne me démontre pas qu’elle possède une sagesse dans le message qu’elle me donne, je suis alors méfiant. Je demande des précisions et demeure critique tant que l’intuition n’a pas pu me démontrer qu’elle était dotée de sagesse. Ce questionnement envers les messages intuitifs m’a énormément servie car j’ai pu développer une confiance que je n’aurais jamais pu avoir si je les avais accepté d’emblée.

Quelle(s) expérience(s) avec le chamanisme t’a permis de développer la technique de l’Ecoute imaginaire? Se base t’elle sur une culture chamanique particulière ?

J’ai d’abord eu la chance de rencontrer Ron Young, un guérisseur pratiquant le chamanisme et la guérison spirituelle. Dans ce type d’enseignement, on apprend à libérer les esprits ou entités qui perturbent notre circulation énergétique afin de rétablir l’harmonie avec l’essence réelle de la personne. Cette approche est similaire à la perte de l’âme qui est souvent pratiquée en chamanisme et à l’exorcisme.

L’Écoute Imaginaire est née de mon désir de proposer une méthode permettant le développement de l’intuition et des soins psychoénergétiques. J’ai ressenti de la frustration quand j’ai suivi une formation chamanique. Je constatais que l’enseignant misait sur l’expérimentation sans jamais expliquer les mécanismes permettant de reproduire ce que l’on découvrait.

Il se développait une forme de dépendance envers le chaman car il n’y avait pas de réel dévoilement du savoir. Mon intérêt a donc été de dévoiler l’enseignement en démystifiant le plus possible la technique. C’est ainsi que l’Écoute Imaginaire est venu naturellement à moi. Écoute dans le sens d’être réceptif à son corps et à ce qui se passe en lui.

Imaginaire pour mettre en évidence que notre moyen de communiquer avec soi-même et une autre personne repose sur des images, sensations et voix imaginaires que l’on peut percevoir comme si on était en train de rêver. C’est ainsi que je propose un enseignement visant le développement des habiletés intuitives telles que la clairvoyance et la médiumnité. J’ai choisie de proposer le développement de ces outils à des fins personnelles ou encore dans un cadre thérapeutique où le thérapeute s’apparente à un coach de vie capable de conseiller et de guider un individu.

J’ai combiné les habiletés intuitives avec des techniques de soins qui s’inspirent de la pratique chamanique et des guérisseurs telles que la perte de l’âme et l’extraction. Pour moi, les soins doivent être effectués dans un état d’écoute permettant de décoder les transformations énergétiques, psychiques et spirituelles qui se font lors d’un soin. Pour moi, les soins que je propose s’apparente à un travail psycho-corporel visant à rétablir la relation entre le cerveau et le corps.

Comme je suis quelqu’un de résolument moderne, j’ai la conviction qu’il est possible d’aborder ces sujets en les actualisant dans un langage moderne. Pour moi, le chamanisme est un enseignement que l’être humain refuse d’accueillir car il lui rappelle qu’il est géré par une force plus grande que la sienne. Mon but avec l’Écoute Imaginaire était d’intégrer la psychologie moderne, la naturopathie et la médecine chinoise dans un savoir ancestrale afin de mieux le comprendre et de l’actualiser par rapport à notre époque. C’est ainsi que doucement l’être humain accueillera la puissance du grand tout.

Pourquoi as-tu choisi le terme « imaginaire », ne fait-il pas parfois aussi référence à « fabulations, invention de la psyché » ?

Selon moi, le terme imaginaire est utilisé pour enlever de l’importance au monde imaginaire. Il faut rappeler que l’imaginaire est le support permettant à chacun d’entre nous de voyager à l’intérieur de soi pour accéder à notre vérité intérieure. Historiquement, l’imaginaire a toujours été contrôlé pour éviter que l’être humain s’individualise.

Au moyen-âge, des femmes ont été brûlées car elles se disaient en contact avec l’énergie de la nature. Pourquoi cela dérangeait tant ? Tout simplement parce que le pouvoir religieux de l’époque souhaitait dominer l’imaginaire des êtres humains en leurs imposant leurs Dieux. Plus récemment, le grand réseau internet joue un rôle similaire où la communication vide de sens est optimisée afin de contrôler notre imaginaire.

Il y a un bruit de fond important qui empêche l’être humain de faire confiance à son imaginaire et prendre le temps de s’écouter et d’écouter cette sagesse intelligente qui anime toute chose.

Qu’est-ce qui t’a motivé à développer l’écoute imaginaire, était-ce pour résoudre une pathologie en particulier ou est-ce tes capacités intuitives particulières qui t’y ont amenées ?

J’ai toujours eu de la difficulté à me sentir confortable avec les termes ésotériques tels qu’être un clairvoyant, médium, guérisseurs, chamans, etc. Le grand public croit savoir ce que sont ces professions et il consulte avec une intention précise. Dans ma pratique, je me ressentais à l’étroit car je ne pouvais orienter ma pratique dans la direction que je souhaitais car je devais me comporter comme un clairvoyant, un médium, etc..

J’ai donc décidé de créer une approche afin de proposer la voie que j’avais envie de prendre. J’avais envie de proposer des techniques intuitives chamaniques dans un contexte plus moderne où je faisais le pont avec la psychologie moderne, la physique quantique, etc.

Quels sont les auteurs qui t’ont le plus inspirés vers cette nouvelle pratique ?

Il y a plusieurs auteurs qui m’ont marqués tout au long de mon cheminement. Je dirais que les enseignements ésotériques de la théosophie et d’Alice A. Bailey ont été marquants pour comprendre un certain nombre de phénomènes ésotériques.

J’ai également beaucoup apprécié les travaux de Carl Gustav Jung qui permettait de faire le pont entre ce que j’avais appris en chamanisme et la formation en psychothérapie corporelle que j’avais suivi. L’analyse caractérielle de Wilehm Reich fût également un livre que J’ai beaucoup apprécié puisqu’il permettait d’intégrer le corps, la psyché et l’énergétique.

Finalement, les travaux du physicien Popp qui ont démontrés que les cellules reçoivent la lumière solaire pour ensuite émettre un rayonnement lumineux ultra-ténue m’ont passionnés. Ces recherches confirment entre autre que l’observation du champ subtil ou aura qui se trouve autour du corps physique est le reflet de l’activité biolumineuse de la cellule.

Peux-tu nous décrire les 5 étapes que tu proposes lors des soins, en faisant le lien avec des pratiques chamaniques traditionnelles ?

1) Le cœur de l’Écoute Imaginaire est le décodage intuitif tel que pratiqués par des clairvoyants et médiums. Le décodage intuitif est ici utilisé pour aider la personne à mieux se connaître et à élargir sa compréhension d’elle-même. Il est reconnu que dans la tradition chamanique les états modifiés de conscience permettent de voyager dans un univers parallèle à la réalité physique.

Dans cet univers, il est possible de percevoir un champ entourant l’être humain. Ce champ est composé d’informations énergétiques, psychiques et transpersonnelles qu’il est possible de décoder par Écoute Imaginaire. Il suffit d’apprendre le langage de l’imaginaire pour élargir notre compréhension de nous-mêmes et des autres. L’apprentissage de la méthode permet donc à tous et chacun de découvrir comment le monde imaginaire est un langage permettant de communiquer avec la sagesse universelle.

2) La déprogrammation de la mémoire cellulaire est le summum des soins car le véritable travail chamanique commence ici. Le thérapeute élargit sa conscience pour voyager dans l’univers mémoriel de son partenaire afin de déprogrammer la mémoire cellulaire et rétablir l’équilibre de son champ d’énergie. Cette technique peut s’apparenter à la perte de l’âme que l’on retrouve dans le chamanisme. L’idée ici est que la déprogrammation permet de transformer la mémoire afin qu’elle s’harmonise à l’individu.

3) La Dynamisation Psychoénergétique des Fascias, technique de soins énergétiques utilisée en Écoute Imaginaire s’inspire des techniques dites de guérison chamanique (imposition des mains, extraction, équilibre des chakras, palpation subtile, chirurgie énergétique, etc.), de la thérapie des fascias et de la médecine énergétique chinoise. Ses buts sont multiples :

  • Rétablir la circulation énergétique dans le champ d’énergie, les chakras, les tissus et les organes du corps, ce qui favorise le bon fonctionnement de l’organisme.
  • Stimuler la circulation des influx nerveux entre le corps et le cerveau, ce qui favorise la libération de charges énergétiques et émotionnelles, de même que l’intégration d’une vision du monde plus en harmonie avec soi.
  • Favoriser l’intégration des énergies transpersonnelles dans le corps physique afin qu’un processus de guérison puisse s’actualiser.
  • 4) L’activation intuitive des ressources créatrices L’activation intuitive des ressources créatrices s’inspire du chamanisme et d’approche moderne telle que l’hypnose. Le thérapeute utilise son écoute et les techniques de soins pour libérés le potentiel guérisseur d’un individu. Le thérapeute perçoit intuitivement ce potentiel dans le champ d’énergie de son partenaire et le supporte par des mots qui soigne et rééduque le champ d’énergie de son partenaire. La personne aidée expérimente dans son propre corps ses forces de guérison avec lequel elle peut collaborer. Ce type de soin consolide le processus de guérison et favorise l’intégration du changement.

    5) La rééducation de l’inconscient

    Le thérapeute propose également à la personne aidée des techniques permettant d’explorer son propre monde intérieur afin qu’il puisse rééduquer par lui-même les énergies mémorielles qui perturbent son champ. Le partenaire développe ainsi des moyens pour devenir de plus en plus autonome. Cette façon de faire peut s’apparenter à la tradition chamanique qui utilisait les ressources de la personne aidée pour se soigner elle-même.

    Je propose dans mon enseignement une importante place au travail personnel afin d’apprendre à se guider soi-même.

    Intuition et chamanisme

    La déprogrammation de la mémoire est-elle une forme « d’extraction chamanique » ?

    La déprogrammation de la mémoire exige d’abord que l’on soit capable de percevoir les énergies psychiques animant le champ d’énergie. Ces énergies psychiques sont programmées à reproduire un certain scénario. La déprogrammation consiste à communiquer avec chacune d’elle pour lui donner ce dont elle a besoin pour qu’elle se libère de sa programmation.

    Il ne s’agit pas d’enlever cette énergie psychique du champ d’énergie. Je trouve que l’on vit dans une société où le patient a souvent une position irresponsable dans lequel on lui enlève toujours quelque chose pour le libérer. L’enseignement chamanique que j’ai reçu reposait sur l’idée que les divers problèmes de santé physique et psychologique sont attribuables à la présence d’entités. La thérapie consistait à enlever ces entités du corps de la personne dans le besoin.

    J’ai constaté que si on ne rend pas conscient notre partenaire, il demeure programmé dans des croyances pouvant empêcher un processus de guérison. C’est ainsi que j’ai développé une approche où le décodage intuitif permet d’identifier ce qui anime la personne dans le besoin. Il est ainsi possible de la soigner en lui expliquant ce qui se passe en elle.

    J’ai la conviction qu’en faisant cela, on facilite la réorganisation permettant la guérison. Avec le temps, j’ai compris que ces pseudo- entités sont des énergies psychiques pouvant appartenir à notre histoire personnelle ou encore à l’histoire de nos ancêtres ou encore à l’inconscient collectif humain.

    Ces énergies ont toujours une raison d’être permettant à l’être humain de s’approprier quelque chose qu’il avait perdu dans son histoire personnelle. Pour moi, ces énergies ne sont pas bonnes ou mauvaises mais simplement des mémoires en souffrance. La déprogrammation permet de libérer la mémoire de sa programmation et ainsi favoriser un équilibre énergétique.

    Est-ce que l’énergie mémorielle qui n’est pas en harmonie se manifeste aussi dans les rêves ? Peut-elle aussi « fausser » l’intuition de cette personne ?

    L’énergie mémorielle est une énergie qui se manifeste en soi. La connaissance de soi implique que la personne parvienne à identifier son matériel psychique afin de mieux comprendre son fonctionnement. Il est vrai que si elle n’est pas harmonie avec l’individu, elle devient une énergie programmée et active qui va amener à regarder sa vie avec un regard subjectif.

    Le développement de l’intuition sans esprit critique peut assurément entraîner de fausses intuitions, d’où l’importance de rester les deux pieds sur terre. Cette énergie peut évidemment se manifester dans les rêves. Plusieurs psychanalystes de renoms ont reconnues que le travail sur les rêves permettait de déceler l’inconscient.

    Quelle est la différence entre la mémoire cellulaire et l’âme ?

    Disons que la mémoire cellulaire anime le corps physique, l’énergie vitale, la dimension psychique. Un individu qui souhaite communiquer avec son âme doit parvenir à connaître son histoire personnelle, l’histoire de ces ancêtres et l’histoire de l’humanité avec lequel il résonne. Cette démarche lui permet de se déprogrammer de son histoire personnelle et celle de l’humanité pour enfin accéder à la véritable connaissance permettant une relation plus directe avec son âme.

    A quel type de patients l’écoute imaginaire semble le mieux réussir ?

    La première démarche de l’écoute Imaginaire est de comprendre la problématique. Les personnes qui souhaitent comprendre sont certainement une clientèle qui va apprécier cette démarche. Typiquement, une personne qui consulte ressent une confirmation de ce qu’elle ressent ce qui contribue à donner de l’importance à son envie de répondre à son ressentie. Les personnes qui ont déjà une réceptivité à leur monde intérieur seront plus réceptives et elles auront de meilleurs résultats.

    A quel type de thérapeutes ?

    Les thérapeutes ayant déjà une certaine ouverture au monde imaginaire et qui ont une compassion naturelle vers l’autre ont deux éléments essentiels qui devraient favoriser le développement de leurs habiletés intuitives et psychoénergétiques. Il est par contre possible de développer ces habiletés sans posséder ces qualités.

    Comment sont accueillies les thérapies en travail énergétique au Québec ?

    Le Québec est très proche des Etats-Unis et je constate que l’on est très influencé par des courants souvent légers que les américains proposent dans ce domaine. Les thérapies énergétiques sont populaires mais elles ne sont pas très approfondies.

    Et en Europe, comment est perçu ton travail, tu sembles y venir régulièrement ?

    Je suis plutôt bien reçue en Europe. L’enseignement que je propose exige une démarche en profondeur qui est appréciée par les européens. Je constate que les européens sont davantage intéressés à approfondir et à comprendre. Cela me vas bien puisque je suis intéressé à expliquer les mécanismes régissant le développement de l’intuition et des approches de soins chamaniques.

    Vois-tu des changements énergétiques significatifs se développer depuis ces derniers temps dans la mémoire collective, en lien avec les nombreuses prédictions plus ou moins sérieuses pour 2012 ?

    L’humanité a construit à travers les temps une programmation mémorielle qui peut se lire sans avoir recours à un décodage intuitif. Il est clair que l’être humain se dirige vers une profonde transformation et qu’il devra modifier sa relation avec la terre et les ressources. Il a trop longtemps cru qu’il était le maître du monde et c’est pourquoi il refuse l’idée qu’il existe une force plus grande que la sienne. L’être humain s’est programmé une très grande culpabilité inconsciente car il sait au fond de lui qu’il rejette la sagesse universelle.

    Il faut donc s’attendre à ce que l’humanité libère cette culpabilité. Elle pourrait par exemple canaliser cette culpabilité dans un sauveur qui aurait le pouvoir de libérer l’humanité de sa punition. Cette puissante énergie de culpabilité qui se trouvait enfouies dans l’imaginaire humain va se libérer plus fortement lorsque la planète terre va tenter de remettre de l’ordre dans la nature. Plus il y aura des événements inquiétants sur la planète terre et plus l’inconscient humain cherchera aura tendance à investir vers une solution miraculeuse.

    Incoming search terms:

    • ils sont medium chamanes therapeutes clairevoyants
    Rating 3.00 out of 5
    [?]

    Related posts:

    4 réponses à Intuition et chamanisme

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    CDDC sur Facebook
    Mes formations

    Formation professionnelle de base


    Formation personnelle
    Besoin d’aide ?
    Vous pouvez me contacter à l'aide de la petite fenêtre de chat en bas du blog

    besoin-aide